La périostite tibiale se déclare par des douleurs pendant et/ou après la course à pied. Ces douleurs localisées sur la partie antéro-inférieur du tibia surviennent de manière progressives, puis perdurent de plus en plus, jusqu’à plusieurs jours après la course dans les stades très évolués. Il est alors difficile de reprendre ses habitudes en course à pied sans douleurs.

Quel que soit le niveau sportif ou les sollicitations, la tendinopathie d’épaule peut très vite devenir un handicap qui déborde sur la vie quotidienne.
Bien que les origines puissent être multiples, on peut cependant très souvent retrouver dans les origines de celle ci l’histoire de chacun.

Le syndrome fémoro-patellaire, ou syndrome rotulien, est une pathologie du genou qui répond très bien à la rééducation. Celle-ci se base sur un bilan individualisé, les exercices visant à corriger une biomécanique non optimale viennent en complément d’une éducation de la bonne quantité de charge mécanique à appliquer sur ce genou.